Triamine – 2 : Liavel Lunroth

12.00 

Catégorie :

Description

La planète Triade recèle bien des mystères.

Suite à la résurrection du Soleil, de grandes festivités sont organisées partout en Triamine.

Le Tournoi des Jeux Magiques est l’événement le plus attendu par les mages du continent. Cette année, il se déroule à Aersia.

La compétition risque d’être rude.

Le jour de ses seize ans, Liavel Lunroth annonce à son père, très traditionaliste, qu’elle compte s’inscrire aux Jeux. La belle Angelus n’a que faire des études et envisage une vie d’aventures aux côtés de son meilleur ami Celtah, un Elfe d’Ébène proche des Esprits de la Nature et animé par la reconquête de son royaume.

Mais voilà qu’une mystérieuse mage encapuchonnée vient changer la donne et réclame vengeance.

Plongez dans un conte singulier et enchanteur.

Parcourez un monde imaginaire, lyrique… et magique !

Un monde où tout est possible.

Bienvenue en Triamine !

 

Extrait 1 :

Sur la planète Triade, les Angelus naquirent au 20ème siècle de l’Ère des Anciens, afin de répondre à la menace démoniaque qui pesait alors sur le monde magique. En vain. Les Démons[1] quittèrent Vrinaa, leur planète natale, pour s’installer dans une dimension parallèle : les Enfers.

Le premier Angelus créé s’appelait Aztaranh, premier être mortel à maîtriser les magies de Lumière et des Portails. Lors d’un combat acharné, les Démons le tuèrent. En hommage à son sacrifice, les Angelus suivants fondèrent leur propre pays, Aztar, et sa capitale Aztarius, sur la planète Triade.

Les Angelus étaient incorruptibles, c’est-à-dire qu’ils ne pouvaient pas se transformer en Démons. Ils vivaient plus longtemps que la plupart des autres races intelligentes, comme les Humains ou les Elfes, créés avant eux, mais demeuraient mortels. Ils tiraient leur fierté de leur éclatante beauté, caractérisée par une peau très pâle, des yeux vert émeraude, des oreilles très pointues, une chevelure blonde, lisse et brillante, de grandes et puissantes ailes blanches dans le dos ainsi qu’un talent certain pour les magies de Lumière, des Portails et l’Armagie[3]. Notons que, comme tout mortel, le corps d’un Angelus ne pouvait supporter que deux magies maximum.

Au fil des siècles, les Angelus se démarquèrent en devenant d’excellents armagiciens et d’inimitables forgerons. Leurs créations se vendaient souvent très cher, et seuls les seigneurs les plus fortunés remportèrent les batailles les plus importantes.

Auteur : Jean Eclancher

Référence : AJE003TRI102P

ISBN : 979-10-7000-223-0

Format : Broché

Taille : A5

Nbre de pages : 160

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Triamine – 2 : Liavel Lunroth”