De rage et de feu (EPUB)

ImprimerE-mail
Note : Pas noté
Prix:
Prix : 9,99 €
Description du produit

Dans un monde dévasté deux siècles plus tôt par une terrible guerre, les survivants se sont réfugiés derrière les murailles des Forts d’Ouest. Ils y vivent à l’abri des Enragés, des monstres assoiffés de sang qui écument les Landes Sauvages. Face à ce fléau, les chevaux-dragons sont l’unique chance de survie de l’humanité.

Sérène étouffe entre les murailles de Littoral, où elle a passé toute sa vie. Elle rêve de sortir un jour de l’enceinte du Fort pour explorer les Landes Sauvages et prendre part à la lutte contre les Enragés. Mais cet espoir lui est interdit : à Forts d’Ouest, les femmes ne peuvent ni combattre, ni quitter leur Fort natal.

Quand un Chevalier-Dragon vient mourir à ses pieds en lui confiant une mystérieuse dague, la jeune fille croit enfin tenir sa chance. Liée à la monture du défunt, elle va pouvoir quitter Littoral et rejoindre les rangs de l’Armée d’Ouest pour combattre les Enragés ! Mais avant de réaliser son rêve, il lui faudra faire sa place dans un monde d’hommes peu enclins à l’accueillir à leurs côtés. Et la dague qui lui a été confiée semble être l’objet de bien des convoitises, à tel point que la garder avec elle pourrait mettre la vie de Sérène en danger.

Pour surmonter les obstacles qui se dressent sur son chemin, la jeune fille ne pourra compter que sur sa détermination et sur Fulgure, sa dragonne au tempérament de feu.

 

Extrait 1 :

Du revers de la main, j’écarte un brin de bruyère qui me chatouille la nuque. Comme il revient à la charge, je l’attrape du bout de mes doigts et le roule en boule entre le pouce et l’index, avant de m’en débarrasser d’une pichenette.Réajustant la position de mes épaules, je m’installe plus confortablement sur le tapis d’herbe sèche et piquante. Je suis allongée dos à la pente, face à l’étendue déserte du no man’s land – le plus loin possible de la mer et de son air salé aux relents écœurants de poisson mort.

Si seulement je pouvais me débarrasser de cette odeur, me dis-je en sachant bien que c’est sans espoir. Pour y échapper, il me faudrait passer de l’autre côté du fossé hérissé de piques et de la clôture barbelée qui me séparent des Landes Sauvages.

Mais je suis une civile, et les civils ne sortent pas de l’enceinte du fort. Jamais.

Avec un vague sentiment de colère et de frustration, je contemple avec envie la crête acérée du sommet des arbres qui, au loin, découpe le ciel orange et mauve du crépuscule. La forêt est trop éloignée du Fort pour que je distingue autre chose qu’une masse sombre, et je ne peux qu’imaginer les feuilles cuivrées frémissant sous le vent ou les troncs centenaires s’élevant vers le ciel.

Depuis toujours, je rêve de voir un arbre de près. Dans le Fort, il n’y en a pas un seul. Le moindre millimètre de terrain est occupé par les baraquements et par les entrepôts de matériel de pêche. Les ruelles qui longent les bâtiments sont si étroites et bondées de monde qu’une pousse n’y survivrait pas deux heures. Et sur le no man’s land, hors des remparts, nul obstacle ne doit gêner la vue des Guetteurs.

Grand-Pa, qui dans sa jeunesse arpentait les chemins de Forts d’Ouest avec son régiment, m’a raconté les sensations merveilleuses qu’il éprouvait en traversant les forêts : les rayons du soleil jouant sur les feuillages pour former des tableaux de lumière, et l’odeur de la terre gorgée d’humus.Parfois aussi, il pouvait voir un animal sauvage passer sous le nez de son cheval : une biche, un sanglier ou un lièvre bondissant par-dessus un buisson.

Marcher dans les bois est un plaisir qui me sera toujours refusé. Une fille n’est pas autorisée à s’engagerdans l’Armée d’Ouest,dont les combattants sont les seuls à s’aventurer hors des murs.

 

Auteur : Sarah Delysle

Référence : ASD001REF101E

ISBN : 979-10-7000-034-2

Format : EPUB

 

Commentaires des clients

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Mon panier

 x 
Panier Vide