Yerdua Irving

 

Présentation :

Il y a bien longtemps naquit une petite fille, qui bientôt fut animée par la passion de l'écriture. Son pseudo était Yerdua.

Très tôt dans son enfance, elle entama la réalisation d'une petite histoire naïve. Elle écrivit soigneusement sur des feuilles de papier et les agrafa. Son tout premier livre était là, sous ses yeux. Bien entendu, il n'appartenait pas à la classe des ouvrages que l'on retrouve dans les librairies. Il lui manquait une patte professionnelle. Mais quelle importance ? Quelle que soit sa forme, un livre reste un livre et Yerdua en était très fière.

À l'âge de trois ans, elle fit une découverte capitale qui marqua sa vie à tout jamais. Ses parents lui offrirent sa toute première console de jeux vidéo : une master system II. Ladite console n'était pas parfaite. Elle imposait cette règle absurde d'achever les jeux en une traite, sans possibilité de sauvegarder une partie. L'extinction de la console signifiait la perte de toutes les données. Un véritable drame ! Cela n'avait cependant pas empêché l'enfant de beaucoup s'amuser grâce à Alex Kidd, Pac Man ou encore Shadow of the Beast.

Aujourd'hui, Yerdua est l'heureuse propriétaire de quatorze consoles et de près de trois cents jeux. Elle pleure devant Brothers : a tale of two sons, elle rit en jouant à Crash Bandicoot, elle tremble d'effroi face à Project Zero... Elle est comblée.

Durant l'adolescence de Yerdua, l'écriture trouva une place plus importante dans son cœur. Elle s'exprima d'abord au moyen de textes inspirés de ses œuvres préférées. Cela lui plaisait, mais elle n'était pas complètement satisfaite. Elle ambitionnait d'imaginer des histoires originales.

Yerdua débuta par des ébauches de scénarios. Elle affina sa technique en participant activement sur des forums d'écriture. L'évidence emplit peu à peu son esprit : sa vie tout entière tournerait autour de pages noircies par une écriture intense. Armée d'un stylo ou d'un clavier, elle composa pièce par pièce des univers amusants, colorés ou plus mélancoliques.

Ce long chemin parcouru lui offrit l'expérience et l'incita à se lancer dans un rêve qu'elle caressait depuis trop longtemps : écrire des livres. Ce nouveau défi l'impressionnait quelque peu, mais elle était déterminée à aller jusqu'au bout !

 

Oeuvres publiées :

Chez Nanachi :

- La loi des moutons